bab biblio

 

 

Océan mer -- -- Baricco Alessandro

Ocan mer Et puis la vie, elle ne se passe pas comme tu imagines. Elle va son chemin. Et toi le tien. Et ce n'est pas le même chemin. Alors... Ce n'est pas que je voulais être heureuse, non. Je voulais me sauver de tout ça, voilà : me sauver. Mais j'ai compris tard de quel côté il fallait aller. On croit que c'est autre chose qui sauve les gens : le devoir, l'honnêteté, être bon, être juste. Non. Ce sont les désirs qui vous sauvent. Ils sont la seule chose vraie. Si tu marches avec eux, tu seras sauvée. Mais je l'ai compris trop tard. Si tu lui laisses du temps, à la vie, elle tourne d'une drôle de manière, inexorable : et tu t'aperçois que là où tu en es maintenant, tu ne peux pas désirer quelque chose sans te faire du mal. C'est là que tout se complique, il n'y a aucun moyen de s'échapper, plus tu t'agites, plus le filet s'emmêle, plus tu te rebelles, et plus tu te blesses. On ne s'en sort plus. Quand il était trop tard, c'est là que j'ai commencé à désirer. De toute la force que j'avais. Je me suis fait tant de mal, tu ne peux même pas imaginer.

 

 

 

Romans de Baricco Alessandro:

 

Mr Gwyn
Mr Gwyn

 

Les barbares
Les barbares

 

Emmaus
Emmaus

 

Cette histoire-là
Cette histoire-là

 

Sans sang
Sans sang

 

Novecento pianiste
Novecento pianiste

 

City
City

 

Océan mer
Océan mer

 

Soie
Soie

 

Châteaux de la colère
Châteaux de la colère